Tablette électronique, en savoir plus!

Publié 31 mars 2012 par ginettelavigne

Je voulais m’acheter un ordinateur portable mais je me suis rendue compte que les tablettes électroniques évoluent à un rythme intéressant. Qui sait? Vont-elles rejoindre l’ordinateur portable un jour? J’ai donc décidé de trouver de l’information sur le Web pour m’en faire une meilleure idée. Voici ce que j’ai trouvé grosso modo:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablette_%C3%A9lectronique

Tablette tactile

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Tablette électronique)

Aller à : Navigation, rechercher

Pour les articles homonymes, voir Tablette.

Ne doit pas être confondu avec Tablette graphique.

Une tablette tactile[3], tablette numérique[4], ou simplement tablette, est un ordinateur mobile en forme d’ardoise dépourvue de clavier et de souris, dont la principale interface est un écran tactile[5].

Sommaire

http://www.commentcamarche.net/faq/17938-les-tablettes-electroniques

Les tablettes électroniques

A mi chemin entre les Smartphones et les ordinateurs portables, les tablettes électroniques sont des terminaux un peu particuliers qui changent encore une fois de plus la façon de concevoir le travail mobile.

http://www.letechnophile.net/2011/02/24/guide-des-tablettes-electroniques-2011-2e-partie-tablettes-a-venir/

Le « Guide des tablettes électroniques 2011 » – 2e partie – Les tablettes à venir

24 fév, dans Divertissement, Nouvelles, par StephV

Si vous avez suivi le CES 2011 en janvier dernier, vous savez que plus de 80 tablettes ont été annoncées par les divers manufacturiers, les petits comme les grands.

Cependant, il y a tellement de modèles et de marques qu’il est devenu difficile de se faire une idée précise de l’offre actuelle et future de ce nouveau marché.

Voici donc la suite de mon petit Guide des tablettes électroniques 2011, où je traiterai des tablettes À VENIR cette année.

 

http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/produits-electroniques/201101/03/01-4356795-une-tablette-electronique-a-petit-prix.php

Une tablette électronique à petit prix

Yves Therrien, Le Soleil
03 janvier 2011 | 07 h 56

 

La tablette ebuzz 2.1 fonctionne avec le système d’exploitation Android et peut être vendue avec un étui et un clavier. – Le Soleil, Steve Deschênes

Trois fois plus grosse qu’un iPod touch, mais plus petite qu’un iPad, la nouvelle tablette électronique ebuzz 2.1, conçue dans la région de Montréal par eBuzz Technologies, vient d’être mise en marché pour offrir aux consommateurs un appareil à petit prix.

Pour en savoir plus
Apple | Skype | Android | Baladeurs numériques

La tablette seule se vend 260 $, mais on peut ajouter l’option du clavier et de l’étui en cuir pour 25 $, comme c’était le cas avec l’appareil testé par Le Soleil au cours des dernières semaines. En y ajoutant une carte Micro SD de 16 Go, l’appareil coûte 320 $. L’écran mesure sept pouces et le processeur est un Telechip 8902 ARM11 à 800 MHz.

On peut obtenir tous les détails techniques ou commander la tablette sur le site ebuzztechnologies.com

Technaute vous suggère de lire les articles suivants :

·         Steve Jobs, l’homme qui parlait franc même à Obama

·         La Commission européenne autorise le rachat de Skype par Microsoft

·         «Un grand homme»

·         Au tour d’Apple de s’attaquer à Facebook?

·         Bientôt une application iPhone pour Gmail?

http://www.scriptol.fr/technologies/tablette.php

Tablette électronique

La tablette électronique est en train de devenir l’outil de prédilection pour accéder au Web, et remplacer l’ordinateur de bureau.

Pourquoi Jobs a créé l’iPad

On ne le sait pas, mais la biographie de Steve Jobs by Isaacson révêle que c’était en fait chez Microsoft que l’on pensait que la tablette pouvait remplacer l’ordinateur de bureau et révolutionner le Monde.
Un ingénieur de Microsoft qui était marié à un membre de la famille de Jobs lui avait parlé de ce projet en cours chez Microsoft .
Jobs était convaincu que le style était un mauvaise idée et comme cela faisait dix fois que l’ingénieur lui parlait de ce projet, il a alors déclaré: « On va leur montrer comment une tablette peut vraiment être conçue. »

Le projet dont il parlait était le Courier avec deux écrans et un stylet, un projet abandonné parce qu’il ne supportait pas les logiciels qui sont la source de revenus de Microsoft. Courier a été remplacé par Windows 8.

Pourquoi une tablette?

Une polémique a été engagée entre deux blogueurs très populaire aux USA: Wilcox, qui estime que le monde n’a pas besoin de tablette électronique, et TechCrunch qui réplique que les échecs précédents ne laissent  pas forcement présager un échec futur si la technologie évolue.

Car en effet, la concept de tablette tel qu’il est défini sur les nouveaux produit est différent des expériences du passé: il se base d’une part sur le tactile, et d’autre part offre une qualité d’écran assez proche de celui d’un magazine sur papier.

Et l’on voit que cette dernière qualité à suffit à faire le succès des livres électroniques, et notamment du Kindle d’Amazon.

Quand à la première, elle fournit un type d’interface nouveau à l’ordinateur et permet de se dispenser du clavier: la tablette électronique devient donc une alternative au netbook, plus légère, plus compacte.

Elle peut  grâce à son écran large remplacer le livre électronique et grâce à une connexion à Internet remplacer un smartphone (pour téléphoner ou échanger des emails).

Tablette ou livre électronique

Vue comme ordinateur, la tablette avec son clavier virtuel ne semble pas d’un grand intérêt. De même, considérée comme smartphone elle n’est pas très pratique non plus.
C’est comme livre électronique qu’elle prendra tout son intérêt car elle ajoute alors à celui ci les qualités d’un ordinateur: puissance, multimédia.

Cela devient évident avec l’Adam de Notion Ink. Utilisant la technologie de papier électronique Pixel Qi (papier électronique avec couleurs et vidéo), elle remplit pleinement le rôle universel qui est dévolu à ce type d’appareil: multitâche, longue autonomie et surbrillance en mode lecture de livre, elle affiche des films en move 1080p.

Le premier iPad d’Apple

A la fois tablette et livre électronique, ainsi que téléphone mobile utilisant le même système que l’iPhone, c’est un outil parfait pour consulter des magazines, avec son écran tactile de 24 cm (9,7 pouces).

l’iPad contrairement au Kindle supporte le format ouvert ePub et son écran couleur rend ce  dernier obsolète.
Car en signant un contrat avec cinq grands éditeurs américain, Apple fait de sa tablette un lecteur de livres électroniques autant qu’un navigateur Internet pour les journaux en ligne.
Elle dispose de la connexion Wi-fi pour le Web et la 3G en option.

Son poids est de 700 grammes pour une épaisseur de 1 cm. Avec une mémoire de 16 gigas, elle est vendue 500 dollars.

Le pour:

On peut connecter un clavier vendu séparemment.

Suite bureautique  iWork.

Compatible avec les applications iPhone.

Reconnaît le format ouvert ePub (mais utilise un verrou numérique pour empêcher la copie des eBooks).

Le contre:

Pas de fenêtres multiples, une seule application à la fois.

Pas de flash pour les vidéos et animations.

Pas d’expansion de mémoire.

Pas d’appareil photo.

Ni de connecteur USB.

Connecteur VGA obsolète et pas de HDMI.

Avant que l’iPad ne soit lancé, la plupart des utilisateurs estiment ne pas en avoir l’usage. Cependant il s’en est vendu 300 000 exemplaires dès le premier jour de sa commercialisation.

 Etc.

http://www.protegez-vous.ca/technologie/tablettes-electroniques.html

16 tablettes électroniques testées

Par Jonathan Lee, ing. jr et Frédéric Perron

Mise à jour : novembre 2011

Nous n’avons pas évalué le nouvel iPad. Cependant, vous pouvez lire notre présentation du modèle et sa brève comparaison avec l’iPad 2.

En 2010, l’iPad était pratiquement la seule tablette sur le marché. Aujourd’hui, on en compte plus d’une vingtaine. Sont-elles de taille à affronter Apple?

Depuis sa sortie en avril 2010, l’iPad a connu un vif succès: il s’en est écoulé plus de 40 millions d’exemplaires jusqu’à maintenant. Toutefois, les tablettes lancées par les concurrents d’Apple au cours de la dernière année ont grugé ses parts de marché, qui sont passées d’environ 90 % en 2010 à autour de 70 % en 2011.

Au total, les tablettes fonctionnant avec Android de fabricants comme Acer, Asus, Samsung et Motorola comptent aujourd’hui pour environ 25 % du marché. Les autres plateformes, soit Windows 7 et BlackBerry Tablet OS, se partagent des miettes.

La bataille est féroce et certains compétiteurs ont déjà déposé les armes. C’est le cas d’HP, qui a annoncé l’abandon de la plateforme WebOS et de sa tablette TouchPad en août 2011, moins de deux mois après son lancement (HP ne vend plus que la Slate, qui utilise Windows 7).

Une tablette, est-ce pour vous?
Si vous avez déjà un ordinateur et que vous aimez lire des articles, naviguer sur le Web, regarder des vidéos et jouer à des jeux, une tablette peut être un achat très intéressant. Il s’agit avant tout d’un objet de divertissement et non de productivité. Plus légère qu’un miniportable, elle est aussi très utile en voyage. Toutefois, le prix des tablettes demeure élevé, généralement à plus de 400 $. Si vous avez besoin d’un appareil sur lequel vous écrirez et travaillerez beaucoup, il vaut sans doute mieux opter pour un portable.

Vous trouverez dans ce dossier un guide d’achat pour vous aider à faire votre choix, des fiches détaillées pour chacune des 16 tablettes testées, l’évaluation de l’Office québécois de la langue française, ainsi que nos recommandations.

Tablette ou liseuse électronique?
Comme la question risque fort de se poser, nous avons comparé quelques tablettes avec les liseuses. Le constat est clair: si vous comptez lire beaucoup, vous serez mieux servi avec une liseuse, car le mode d’affichage de ces appareils compacts et légers est conçu pour cette tâche. Mais n’en attendez pas plus: même les modèles qui ont un écran tactile, une connexion Wi-Fi, un navigateur Internet, une sortie audio ou des haut-parleurs restent beaucoup moins polyvalents que les tablettes.

Si vous lisez des romans de temps à autre, mais désirez avant tout un appareil axé sur le multimédia, optez pour une tablette. Par contre, il faut savoir que la surface des tablettes réfléchit tellement la lumière qu’il peut devenir impossible de lire dehors. Rien à voir avec les liseuses, qui fournissent d’aussi bonnes performances en plein soleil qu’à la lumière d’une lampe de chevet!

           
Apple iPad Samsung Galaxy Tab Ciara Vibe ExoPC Apple iPad 2 BlackBerry PlayBook Motorola Xoom
           
 Acer Iconia A500 Dell Streak HP Slate Asus Eee Pad Transformer Viewsonic Viewpad 7  Viewsonic Viewpad 10
           
  Samsung Galaxy Tab 10.1 Toshiba Thrive Coby Kyros MID7024 Sony Tablet S  

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :