Des articles sur l’utilisation des blogs dans la classe

Publié 30 avril 2009 par ginettelavigne

 

Cet article de Rémi Thibert du 28 janvier 2009, « Usage des blogs dans un cadre éducatif », nous montre à quel point le blog devient de plus en plus utilisé non seulement par l’enseignant mais aussi par l’élève et l’étudiant.

 

http://www.inrp.fr/vst/blog/2009/01/28/usage-des-blogs-dans-un-cadre-educatif/

L’utilisation de blogs dans le cadre de la classe semble être un sujet récurrent ces derniers temps. Nos amis québécois* ont publié des articles et dossiers sur ce thème. Il ne s’agit pas tant du blog géré par l’enseignant pour sa classe, mais davantage de l’utilisation du blog par l’élève ou l’étudiant, dans le cadre de sa formation. Nous parlons donc de blogs (au pluriel) dans la classe.

*Il fait allusion à Mario Asselin et François Guité, en autres.

Le site Internet de Profweb vient de mettre en ligne un dossier intitulé « Bloguer pour enseigner et apprendre », écrit par Charles-Antoine Bachand.

 

 

Le microblogging qui fait partie des réseaux sociaux est aussi très utilisé en éducation. Cet autre article (8 avril 2009)  de Rémi Thibert nous rapporte des faits. Il nous explique les usages et les controverses de son utilisation en milieu éducatif. Il affirme même qu’un programme de maîtrise va être offert à l’université Birmingham pour mieux comprendre les enjeux de ces réseaux sociaux.

 

http://www.inrp.fr/vst/blog/2009/04/08/microblogging-education/

Le recours aux blogs dans un cadre éducatif a fait l’objet de recherches et de publications diverses. (voir article de janvier 2009). Comme mentionné dans le dernier dossier d’actualités , les outils de réseaux sociaux prennent de plus en plus d’importance. En 2006 sont apparues les plateformes de microblogging (ou microblogage, terme utilisé au Canada) : il s’agit de ces messages d’une longueur très limitée (140 caractères maximum en général) qui sont diffusés en temps réel sur ces plateformes organisées en réseaux. Chacun peut suivre les messages de qui il veut, sans qu’il y ait forcément de réciprocité. Chaque personne se constitue donc un réseau qui est unique, mais en lien avec une multitude d’autres réseaux. Le microblogging se situe entre la messagerie instantanée et le blog. La communication peut être asynchrone et synchrone, le flux des messages n’est pas organisé, mais il est possible de remonter dans le temps. Cela fonctionne comme une conversation en continue : par contre, il n’est pas possible de savoir qui va être le récepteur.

Ebner & Schiefner (2008) ont répertorié trois utilisations possibles :

·         partage d’informations ;

·         recherche d’informations ;

·         relations amicales.

 

[…]

Toujours au Royaume-Uni, l’université de Birmingham  va ouvrir une maitrise en réseautage social (« MA in social media », voir article du Telegraph), qui va se centrer sur l’utilisation d’outils tels Facebook, Twitter et autres outils de réseaux en ligne.
Les outils de microblogging étant relativement récent, il n’y a pas vraiment eu de recherche scientifique sur ce sujet, mais des usages sont en train de se développer, usages dont le milieu scolaire et universitaire tente de s’emparer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :