Éducation, collaboration, émergence

Publié 30 janvier 2006 par ginettelavigne

Carnaval des blogues en éducation

 

Une bonne initiative de la part de gens impliqués dans le développement de l’utilisation des nouvelles technologies et leur intégration en milieu éducatif est celle des collaborateurs de Fing* qui ont mis en place eduCarnaval, le Carnaval des blogues en éducation. Un personnage comme Mario Asselin**, bien réputé d’ailleurs dans l’histoire du Québec comme le directeur d’École ayant mis sur pied toute une communauté d’apprentissage à l’Institut St-Joseph, a contribué à sa première édition qui porte sur l’utilisation des technologies en classe.

 

* Fing : Fondation Internet Nouvelle Génération

** MARIO TOUT DE GO http://carnets.opossum.ca/mario/

 

Dans la première édition d’eduCarnaval, Mario Asselin dit :

 

« Dans ce billet, je pointerai vers une cinquantaine de lieux différents où des auteurs rapportent leurs trouvailles qui contribuent à améliorer les façons de faire apprendre à l’école. »

Je le remercie plus particulièrement pour avoir fait connaître mon blog. Il sera sûrement heureux d’apprendre que j’ai reçu beaucoup plus de visiteurs depuis qu’il m’a citée en exemple :

« Pas étonnant dans ce contexte de voir apparaître de nouveaux blogues de chercheurs en éducation comme celui-ci de Ginette Lavigne qui tente, entre autres, de savoir comment les profs (se) voient (dans) la blogosphère? »

 

Ce qu’est eduCarnaval :

 

Selon le principe des Blogs Carnival, tout comme son pendant anglophone The Carnival Of Education, chaque mois, un collaborateur ou participant fera un tour sur le Web et retracera ce qui lui semblera les meilleurs articles, opinions, débats et comptes-rendus d’expériences sur l’utilisation des technologies en éducation. Il s’agit d’une revue de presse mensuelle qui se présente comme un festival de liens commentés. Nous sommes d’ailleurs tous invités à y participer.

 

Prochain éduCarnaval : Wikis et éducation

 

La prochaine édition, en février 2006, portera sur le thème de l’utilisation des Wikis en éducation et sera publiée par Margarita Pérez-García. À l’instar des blogs collaboratifs, les Wikis sont des outils qui permettent la publication d’opinions, d’informations ou de connaissances dans un esprit de collaboration et d’échange.

 

J’ai bien aimé la page Web* de Mario Asselin qui donne d’excellents liens pour comprendre ce que sont les wikis, comment ils fonctionnent et quels en sont les applications concrètes et les résultats possibles.

* Wiki Institut St-Joseph.

Espace collaboratif de construction de nos apprentissages.

 http://wiki.st-joseph.qc.ca/MarioAsselin

 

Éducation, l’art de la rencontre

 

Le milieu scolaire exige de plus en plus aux intervenants en éducation et aux étudiants en particulier de faire des travaux d’équipe. À l’aide de moyens concrets technologiques comme le sont les outils collaboratifs, tels les blogs, les wikis et bien d’autres, il devient plus facile de rendre plus pratiques et plus efficaces le partage de connaissances et d’idées. Ces outils sont non seulement très utiles mais s’avèrent de plus en plus nécessaires. De plus, ils permettent d’accroître la qualité des savoirs au sein des communautés impliquées. C’est l’invitation au partage pour construire un avenir meilleur.

 

En d’autres termes, c’est ce que Albert Jacquard énonçait dans une conférence du 23 mai 2000 à Nantes, lors de Rencontres 2000, intitulée Éducation, l’art de la rencontre sur le site du canal – U.* Il s’agit d’un extrait vidéo qui met en évidence l’importance de la communauté humaine dans l’évolution de chacun. Selon lui, l’éducation n’est pas le déversement du savoir mais l’art de la rencontre.

* Éducation, l’art de la rencontre: ([2005 sur canal – U!] Les personnalités de l’année)

 

Il dit, entre autres, à peu près dans ces termes: L’art de la rencontre c’est la finalité, le savoir seul n’a pas vraiment d’importance, il faut le préserver, c’est cette richesse qui nous sert à construire demain. L’éducation vient des autres.  Le résultat est plus grand lorsque l’on met des savoirs ensembles, autrement dit, le tout est plus grand que la somme des parties.

http://www.canal-u.fr/canalu/affiche_programme.php?chaine_id=3&programme_id=115015

 

 

Émergence et les technologies de demain

 

Le Directeur Scientifique de la Fondation pour l’Internet Nouvelle Génération FING,  Jean-Michel Cornu parle de la même chose en d’autres termes dans son blog: http://www.cornu.eu.org/texts/emergence.shtml

 

« L’émergence est « Un phénomène se manifestant à un niveau global et difficilement réductible de manière évidente aux propriétés des constituants qui lui donnent naissance » Hervé Zwirn, directeur de recherche associé au CNRS et président de la société Eurobios, spécialisée dans l’application des sciences de la complexité au monde des affaires.

On peut résumer l’émergence par cette phrase : « le tout est plus que la somme des parties »
Domaine : complexité. »

Jean-Michel Cornu nous offre des articles faisant un lien vers "Émergence" et trois livres à télécharger ou consulter en ligne sur les technologies de demain, les services et usages de demain et sur de nouvelles approches dans la coopération.

http://www.cornu.eu.org/texts/textes_et_livres.shtml

 

* "Internet – Tome 1 : Les technologies de demain", Les cahiers de l’Internet, Fondation Internet Nouvelle Génération, 2002 (disponible en ligne)
* "Internet – Tome 2 : Services et usages de demain", Les cahiers de l’Internet, Fondation Internet Nouvelle Génération, 2003 (disponible en ligne)
* "La coopération, nouvelles approches", édition personnelle, 2001 (disponible en ligne)

 

Articles faisant un lien vers "Émergence" :

 

 

Wikimédia Fondation

 

J’ai remarqué en navigant sur le Web que des communautés de travail collaboratif sont de plus en plus présentes. C’est encourageant de voir que se dessine une vraie Toile du savoir. Le meilleur exemple est celui du succès de Wikipédia, l’encyclopédie libre multilingue. J’ai appris en fouillant le Net qu’une organisation, « Wikimédia Fondation », s’est formée pour non seulement soutenir le projet Wikipédia mais pour en créer d’autres semblables qui vont grandir et s’enrichir avec le temps. Comme par exemple : wiktionnaire, wikilivres, etc.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikim%C3%A9dia

 

« Wikimedia Foundation est l’organisation qui soutient les projets en ligne Wikipédia, Wiktionary, Wikiquote, Wikibooks, In Memoriam 9/11, Wikicommons, Wikisource, Wikispecies et Wikinews, projets développés grâce au logiciel MediaWiki. »

 

Le succès de Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia

 

Une participation favorisée par la liberté d’expression, la simplicité de l’outil technologique et le goût de partager des connaissances.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nupedia

Un fait, selon moi, très important à soulever dans la participation à l’élaboration et au succès d’un wiki, est la totale liberté des participants au projet et ce en toute simplicité. Je fus très étonnée qu’un projet comme Nupédia ait été abandonné. Ce projet devait produire une encyclopédie de qualité comparable aux encyclopédies professionnelles en étant surveillée de près par un comité scientifique. Wikipédia devait être un complément à Nukipédia mais finalement, il arriva le contraire car non seulement les contenus de Nukipédia ont été intégrés à ceux de Wikipédia mais ce projet a disparu complètement, la rareté des contributeurs lui ayant été fatale.

 

Blog collaboratif d’essai

 

Ce que je retiens de tout cela est que le fait de participer à un wiki doit absolument être basé sur le plaisir de contribuer à son élaboration et non sur une obligation « à faire parfait ». En ce moment, je vis un peu cela dans mon blog collaboratif d’essai avec mon ami et cousin Paul-André. Il se sent trop surveillé et son côté perfectionniste l’empêche d’écrire des articles car probablement cela lui prendrait trop de temps pour celui qu’il dispose en ce moment. Ce n’est pas vraiment le but de faire parfait dans un blog ou un wiki mais de participer, même si on fait des fautes ou que l’on dise des âneries, d’autres sont là justement pour nous corriger, c’est le principe même du travail collaboratif. Sans tomber dans l’excès du laisser-aller, il faut quand même un certain lâcher prise et c’est l’étape que l’on doit franchir pour y arriver.

NOTE : Paul-André a rencontré d’autres problèmes qui ont nuit à sa participation à ce blog collaboratif d’essai. Ils sont d’ordre technologique comme le manque de performance de son équipement informatique, sa connexion à basse vitesse, des difficultés d’apprentissage de l’utilisation des logiciels et peut-être un manque d’intérêt pour les nouvelles technologies, etc. Mais cela sera évalué en détail plus tard dans mon rapport de projet d’application sur les blogs en milieu éducatif.

http://blogcollaboratifd-essai.blogspirit.com/

 

En fait, je comprend Paul-André, car moi aussi je me retiens et parfois je veux trop savoir ou trop connaître avant d’écrire, cela ralentit drôlement ma production. Je lui ai cependant dit que « ça se travaille ! » et peu à peu on y arrive à surmonter nos craintes d’être critiqué, jugé ou pris en défaut. C’est une illusion car personne n’est parfait et personne ne détient tout le savoir. Je crois que partager s’apprend et c’est justement dans les écoles que les étudiants et les professeurs devraient travailler en collaboration. Il faut absolument appliquer de nouvelles méthodes qui favorisent la coopération et ne pas baser l’apprentissage sur des résultats uniquement compétitifs. Je pense que la compétition peut être bonne à un moment donné dans la vie pour apprendre à se dépasser et à développer son individualité mais la maturité nous conduit automatiquement vers le partage et la collaboration.

 

Wiki Blog

 

Les connaissances misent en commun et le développement qui s’en suit favorisent les découvertes et aident à trouver des solutions aux problèmes de toutes sortes. C’est pour cette raison que de nouveaux outils technologiques comme les blogs et les wikis sont de plus en plus utilisés, on commence même à voir apparaître sur le Web le Wiki Blog.

 

Viabloga.com, entre autres, nous éclaire sur le mystère du Wiki Blog

http://viabloga.com/

 

Il est écrit sur ce site : http://xtof.viabloga.com/texts/WikiBlog.shtml

 

« WIKI BLOG

 

 Abréviation de Wiki Weblog.

Via Bloga est une solution de Wiki Blog plus proche du Weblog que du Wiki. Il existe aussi des exemples intéressants inspirés de l’Esprit Wiki comme le blog intégré à découvrir sur Community Wiki.

Par Wiki Blog, je veux parler plus généralement du fruit de l’union de deux technologies (logiciel relationnel) associé à un esprit communautaire propre aux wikis et aux weblogs.

Pour en savoir plus, lire la définition du Wikiweblog sur CraoWiki et la page WikiBlog » 

 

Voici un exemple concret d’une belle coopération entre participants: un blog collaboratif sur l’environnement écrit par plusieurs auteurs pour discuter du quotidien durable dans le but d’apporter des solutions pratiques et des trucs à appliquer à tous les jours.

http://quotidiendurable.com/

 

Un Wiki Blog sur le développement durable par ViaBloga et dont des personnes de plus en plus qualifiées ont le goût de participer:

 

Informations et discussions sur le développement durable ou soutenable

http://developpement-durable.viabloga.com/

 

Exemple d’une personne qualifiée qui a décidé de s’impliquer récemment:

http://developpement-durable.viabloga.com/news/33.shtml

 

Un blog "développement durable et communication"

 

« Pour moi aussi apporter ma petite pierre à l’édifice j’ai lancé un blog il y a quelques temps. http://jjfasquel.blogspot.com/

Mon credo c’est de "démontrer de façon concrète qu’il est possible d’agir au quotidien pour un développement durable".

Dans un premier temps je veux planter le décor en diffusant des articles de fond sur chaque sous-thématique. Une fois ceci fait je pense que ce sera plus réactif à l’actualité et plus punchy dans les prises de position.

Le parti pris est d’être grand public, pédagogique sans être trop pointu, tout en restant un peu critique…

Vos remarques sont les bienvenues.

JJ FASQUEL »

 

Remarque :

Je crois que ceci illustre bien la différence entre « blogging pour informer » (son blog est très esthétique et raffiné) et « blogging pour communiquer » (l’article dans le blog collaboratif nous présentant une annonce de son propre blog est d’une écriture beaucoup plus relâchée). Et c’est correct! On en revient à la participation qui est plus importante que la perfection. À chaque type de blog son contexte et à chacun son choix de communication!

Un commentaire sur “Éducation, collaboration, émergence

  • Un rapport complet de Julien Level, doctorant en sociologie, pour la Division R&D TECH/SOSI de France Télécom sur WIKIPÉDIA
     
    Le développement des contenus libres sur Internet (en deux parties)
     
    http://www.vecam.org/IMG/pdf/Partie_1_-_Organisation.pdf (1,2 Mo)
    http://www.vecam.org/IMG/pdf/Partie_2_-_Motivations.pdf (292,6 Ko)
     
    Ces documents expliquent le fonctionnement et l\’organisation de Wikipédia, l\’étude comprend de réels témoignages d\’éxpérimentateurs, des entrevues, des analyses et des réflexions sur la réussite de cette rédaction encyclopédique, coopérative et collaborative.
     
    WIKIPÉDIA: Approche de l\’organisation en ligne et motivations des contributeurs.

     

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :