Archives

Tous les articles du mois de décembre 2005

La création d’un blog intégrée dans un cours à l’UQAM

Publié 28 décembre 2005 par ginettelavigne

Cours : Initiation aux technologies numériques

 

Pierre-Étienne Caza dans le journal de l’Université du Québec à Montréal *  a écrit l’article suivant : « Bloguez-vous? ». Il s’agit d’un compte rendu sur le phénomène des blogs sur l’Internet selon l’expérience de Marjolaine Béland, une diplômée en multimédia interactif et chargée de cours à l’École des médias de l’UQAM. Elle invite ses étudiants à créer leur blog dans le cadre du cours Initiation aux technologies numériques.

 

* L’UQAM , volume XXXII, numéro 7 du mois de novembre 2005, page 4.

 

Analyse sommaire de mon propre blog

 

À l’automne 2004, je faisais moi-même parti de son groupe d’étudiants, c’est là que j’ai réalisé mon premier blog « Le symbolisme des nombres ». Aujourd’hui, j’ai en moyenne  sur ce blog 50 visiteurs et une centaine de pages sont vues chaque jour. De plus, les articles sont presque tous ouverts quotidiennement, ce qui m’encourage à poursuivre cette expérience. Cependant, j’ai très rarement des commentaires et mes visiteurs proviennent de différents pays, surtout des États-unis et de la France. Au début,  les moteurs de recherche comme Google ou Yahoo m’amenaient la majorité des visiteurs, ces temps-ci ce sont plutôt des gens qui ont un accès direct à mon blog qui s’y trouvent, ils vont même parfois jusqu’à utiliser des logiciels de traduction de langue. Je suppose donc que j’ai un public fidèle qui se sert de mes articles comme références à l’occasion.

 

 

Ce blog n’est pas représentatif de l’ensemble des blogs sur l’Internet. Comme le fait remarquer Marjolaine dans l’article « Bloguez-vous? », en général, pour susciter l’intérêt des internautes et les inviter à revenir sur notre blog, il faut être assez bref dans ses propos et rédiger un nouvel article environ chaque deux jours. Je suis loin d’appliquer ce conseil dans le blog «Le symbolisme des nombres», je mets de un à 3 articles par mois et ils sont parfois très longs. Ils sont faits pour rejoindre autant le monde intellectuel scientifique que ceux qui aiment l’intuition et les questions existentielles.

 

Le phénomène des blogs

 

Le blog est un phénomène, entre autres, parce qu’il y a plusieurs types de blogs possibles. Dans l’article du journal de l’UQAM, Marjolaine énumère les types suivants : le journalistique, l’intime ou l’artistique ainsi que le blog photo, radio (podcast) ou vidéo (Vlog). Pour ma part, j’en ajouterais au moins un autre, le blog de référence. Les blogs, au cours de leurs quelques années d’existence, sont précocement devenus des petites mines d’or. J’ai fait les meilleures découvertes en consultant des blogs. Parce qu’ils nous amènent directement à l’information et qu’il y a déjà un travail d’épuration de fait, le blog est selon moi très efficace. Les sites Web sous forme de portails ont été les premiers à classer et regrouper des informations par thèmes. Mais il n’y a pas que les sites Web qui peuvent être riches d’informations, d’ailleurs un blog en lui-même est un genre de site Web. Après avoir étudier en technologie de l’information, je suis influencée par le partage de connaissances, le travail collectif, le repérage et la classification de l’information. J’ai d’ailleurs intitulé «Carnets de référence», les blogs que je consulte régulièrement comme sources de référence.

 

Marjolaine vient plutôt du domaine artistique et de la communication, de plus elle est spécialisée en interactivité. Le secteur journalistique fonctionne différemment en ce sens qu’il faut renouveler continuellement et rapidement les informations de l’heure, celles-ci deviennent des références à consulter dans des archives. Le blog est conçu pour ça mais rien n’empêche de le structurer autrement. Selon Marjolaine, et je suis parfaitement d’accord avec elle, il faut être cependant très vigilent et contre vérifier l’information même lorsqu’elle provient de blog très sérieux. Il est important aussi de spécifier que dans les premiers blogs, l’accès aux archives a posé un problème d’identification des articles pour repérer simplement l’information.

 

Structuration du Web

 

Actuellement, la Toile s’organise et se structure, et l’on voit apparaître de nouveaux outils ou accessoires facilement accessibles à tous, il s’agit de la syndication RSS. De petits programmes informatiques contenus dans certains blogs ou téléchargeables directement sur le disque dur, agissent comme agrégateurs de contenu (articles récemment mis à jour, ou commentaires, ou albums photos, etc.). À l’instar des moteurs de recherche, ces petits programmes se promènent sur le Web, collectent les nouvelles mises à jour dans les blogs dont on a préalablement fourni l’adresse RSS, les affichent et les regroupent au choix de façon ordonnée par thème, sujet, date ou autres, dans une page Web que l’on consulte à volonté.

 

 

L’impact des blogs

 

Un peu plus loin dans l’article «  Bloguez-vous? », Marjolaine dit : «  On ne mesure pas encore l’impact des blogues ». Premièrement, je me dois d’expliquer un peu la différence entre le mot « blog» et le mot «blogue». Les deux sont acceptés en français, «blogue» a été adopté en l’an 2000 par l’Office québécois de la langue française. Le mot « blog» a été accepté en 2005 par les adeptes du dictionnaire «  PETIT ROBERT ». De plus, le mot blog est le plus fréquemment rencontré sur le Web, j’ai donc choisi d’utiliser le mot «blog» pour cette raison. Cependant, personnellement, j’avoue que je trouvais le mot «blogue» plus élégant, surtout dans certaines circonstances. Malheureusement, on retrouve une foule de terme pour désigner la même chose : blog, blogue, weblog, carnet Web, cybercarnet, carnetier, etc.

 

Pour en revenir, à l’impact des blogs, Marjolaine nous a d’abord conduit dans la jungle des blogs, en citant que le site Technorati a recensé en novembre 2005 plus de 21 millions de blogs,  soit environ 80 000 nouveaux chaque jour. D’après mes recherches, beaucoup sont cependant créés et abandonnés aussitôt. C’est facile de s’inscrire mais plus difficile de se discipliner pour écrire des articles (ou des posts : courts messages). Par contre, la diversité dans les types de blog et les fonctions qu’ils permettent, font que le phénomène est bien présent et aura des effets importants à long terme sur la communication et le repérage d’informations.

 

Par exemple, Marjolaine affirme qu’au Québec, plusieurs journalistes professionnels et politiciens ont déjà leur propre blog. En plus, les nouveaux téléphones cellulaires peuvent facilement prendre des clichés ou filmer le quotidien et permettre d’éditer directement leur contenu dans un blog. Cela peut avoir des répercussions sociales et politiques dans les pays totalitaires ou aux régimes démocratiques qui sont encore fragiles comme le Mali par exemple. Marjolaine a pu voir de près cette situation puisqu’elle a été invitée à donner des cours de création de site Web là bas.  Moi aussi, je crois que les répercussions seront  importantes concernant l’utilisation de ce nouveau moyen de communication, car le Web est planétaire et la vitesse à laquelle les informations circulent est ahurissante. Certains parlent même de révolution et non seulement de phénomène en ce qui concerne le blogging.

 

Les ados et la blogosphère

 

D’un point de vue un peu plus terre à terre, les adolescents envahissent la blogosphère, surtout avec les «Skyblogs». Je crois que ceux-ci ont un réel besoin de communiquer et le fait qu’ils exposent facilement leur vie privée cause parfois des problèmes. Ils se croient anonymes en se protégeant sous un pseudonyme, mais cela est une parfaite illusion. J’ai écrit un article « Adolescents, profs et la blogosphère » qui explique les problèmes que peuvent rencontrer les ados lorsqu’ils tiennent des propos diffamatoires à l’égard des enseignants. Vous pouvez aussi consulter mon article, «Blogs, ados et diffamation» à ce sujet.

 

En ce qui concerne l’illusion d’être anonyme sur l’Internet, un pauvre petit pseudonyme est bien peu de chose pour la cyberpolice dans le cyberespace. Lire mon article : « Le rôle des blogs dans la liberté d’expression ».

  

Conclusion

 

En conclusion, je dirais comme Marjolaine, que je crois au phénomène des blogs et que ceux-ci sont appelés à modifier le rapport entre le social et le politique. Je pense personnellement que nous avons tous intérêt à bloguer pour les bienfaits de la libre expression, du partage de connaissances et pour le développement de la créativité.

 

Autre cours de Marjolaine Béland

 

En cherchant sur le Web, j’ai aussi constaté que Marjolaine Béland donne un atelier de son appliqué au multimédia interactif dans le cours COM4622 à l’UQAM. Voici le lien vers le COURS 4, si jamais vous avez le temps et le goût d’écouter le produit des gagnants 2004-2005 de l’université Concordia, personnellement j’ai été agréablement surprise des résultats.

 

 

TROIS GAGNANTS JTTP 2004 et 2005.
SOURCE : CEC – Communauté Électroacoustique Canadienne/Canadian Electroacoustic Community

 

Ben Wilson – Sediment 7:55 2003

«This version of Sediment is a stereo mix of an octophonic composition that incorporates sounds of rocks, boulders, gravel, sand and other detritus to indicate sedimentary formations containing multiple levels of strata».

http://cec.concordia.ca/jttp/2004/sounds/jttp2004_08.mp3

 

Bédard Martin – Topographie de la noirceur 3:57 2005 SOCAN

«Inspiré du personnage principal du roman Note d’un veilleur de nuit de Alexandre Zinoviev, je me suis imaginé le veilleur de nuit dans une ronde irréelle en plein cœur de l’obscurité où guidé par une lumière sombre et l’écho de son pas, tout se vit de l’intérieur en chacun de ces lieux défigurés».

http://cec.concordia.ca/jttp/2005/sounds/jttp2005_21.mp3

 

Duhamel James – Le Radeau 7:59 2005 SOCAN
Essai sur une tragédie humaine.

http://cec.concordia.ca/jttp/2005/sounds/jttp2005_25.mp3

 

 

Un blog scientifique pour le public

 

En bas de cet article, dans le journal de l’UQAM, il y a un bref article sur « Le blogue scientifique ». M. Jean-Claude Mareschal, du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, participe à « Science ! On blogue Environnement », une initiative de l’Agence Science-Presse.

 

La publication libre d’articles scientifiques sur l’Internet est un sujet très contre versé à l’heure actuelle où les communautés pour le « droit à l’information» occupent de plus en plus d’espace sur le Web. Ce domaine m’intéresse beaucoup, j’en ferai d’ailleurs un article bientôt dans un de mes blogs.

 

Pour l’instant, j’ai écrit un article dans mon blog : Blog collaboratif d’essai qui s’intitule « Blog scientifique : Planète en péril » pour mettre en référence ces articles que je considère comme des gestes très généreux de la part de ceux qui prennent le temps de vulgariser et de nous communiquer des informations aussi importantes que le sort de notre planète, un gros merci!

 

 

 Ginette Lavigne

INRP et compte-rendu sur les blogs

Publié 16 décembre 2005 par ginettelavigne

INRP – Institut national de recherche pédagogique

http://www.inrp.fr/

 

L’institut INRP est un établissement national qui vise à développer et favoriser la recherche en éducation et formation pour les enseignements scolaires et supérieurs. Au-delà de son implication dans la recherche et ses réseaux et au-delà de ses équipements et services – la bibliothèque, le musée national de l’éducation, le service des publications- l’institut veut affirmer et systématiser ses fonctions de service dans de nouvelles directions, la formation et la veille scientifique.

 

Loin de couvrir l’intégralité de ce domaine ou d’avoir le monopole de la recherche en éducation, elle s’efforce de développer des collaborations avec d’autres établissements. Elle met son expertise et ses équipes au service de l’ensemble des chercheurs, formateurs et décideurs du monde de l’éducation.

 

Les deux missions principales de l’INRP sont :

  1. Susciter et développer la recherche en éducation, conserver, valider, organiser
  2. Faire circuler l’information dans ce domaine

 

Bien qu’un abonnement gratuit soit suggéré pour avoir accès à la documentation sur le Web, certains documents ou exposés sont quand même disponibles et accessibles directement.

 

C’est le cas de ce compte-rendu dans la section : « Cellule veille scientifique et technologique ». Lettre VST, lettre n°8 – mars 2005 : les publications électroniques, une partie porte sur le thème : Weblogs, RSS et syndication, une synthèse très utile pour comprendre le rôle des blogs dans l’éducation.

 

 

Weblogs, RSS et syndication

 

Un article sur une étude d’un corpus de 203 blogs, Bridging the Gap: A Genre Analysis of Weblogs présentée à la Hawaii International Conference on System Sciences, HICSS’04, a reçu le 1er prix des Edublog Awards 2004 dans la catégorie "Best blogged papers". Une nouvelle version Weblogs as a bridging genre est parue en octobre 2004. Voici sommairement la conclusion de cette étude.

 

«…les partisans des blogs surestiment les caractéristiques hypertextuelles, interactives et événementielles du blog tout en sous-évaluant leur nature personnelle, voire intime. Le blog constitue un genre intermédiaire, ayant hérité à la fois des journaux intimes, des cahiers de notes professionnels et des éditoriaux et courriers des lecteurs de la presse écrite. En tant que genre numérique, les blogs empruntent à la fois aux pages web standard telles que les pages personnelles et aux outils de communication asynchrones, tels que les forums et listes de discussion. Un genre hybride et flexible donc, qui autorise de multiples formes d’expression et qui peut avoir un réel impact sur la communication numérique.»

Il est question un peu plus loin du sujet « Educational Blogging : le développement des communautés d’apprentissage autour de la lecture et de l’écriture en ligne.». Il est écrit que dans un article Educational blogging (Educause Review, septembre-octobre 2004, vol. 39, n°5), Stephen Downes retrace l’histoire des weblogs et offre une vue d’ensemble de leurs applications en contexte pédagogique.

 

«Parmi les usages, le blog peut remplacer le traditionnel site web de la classe, servir d’annuaire de signets pour un cours donné, fournir un espace de discussions entre élèves, permettre de partager des résumés de lecture ou bien encore représenter un exercice intégré au processus d’évaluation.

Des arguments concrets et pertinents pour l’adoption des blogs en classe qui ne sauraient se limiter à un exercice d’écriture : l’enjeu est d’abord la lecture puis la prise de position dans une conversation dont le contenu représente un intérêt pour le groupe.».

 

Dans cette même section, il y a plein de résumés d’article intéressants à lire avec des liens Web pour plus d’information ou des exemples de blogs à consulter. 

http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/mars2005.htm

 

Voici des titres:

·          Le blog : un genre hybride et flexible qui joue un rôle dans l’écologie de l’Internet

·          Blogs et RSS : l’avenir des réseaux d’apprentissage?

·          RSS entre annotation et syndication : le point de vue d’un éditeur scientifique

·          Educational Blogging : le développement des communautés d’apprentissage autour de la lecture et de l’écriture en ligne

·          Blog et apprentissage des langues

·          Le blogging universitaire : de l’expression personnelle à la production collective, quelques edublogs animés par des chercheurs autour de ces problématiques de publications, et les blogs collectifs

·          Chercheurs et praticiens : de nouvelles rencontres, les edublogs privilégiant une orientation pédagogique

·          Des bibliographies en ligne (recherche de blogs et références, bibliographie collective)

·          Des blogs pour tous à l’université. Des établissements d’enseignement supérieur qui proposent une plateforme de blogs pour tous leurs étudiants, chercheurs et employés

·          Weblogs, wikis et syndication de contenus : évolution ou révolution sur internet ?

·          Etc.

 

 

Plusieurs autres documents à lire sur des études de modèles d’apprentissage en ligne, collaboratifs, interactifs :

 

http://www.inrp.fr/colloques/seminaires/2004-2005/praxis/praxis.htm

·         La maîtrise de l’écrit dans la société de l’information.
Des Modèles Cognitifs aux ressources informatiques pour
l’apprentissage

·          Modèles pour la création de situations actives d’apprentissage en ligne
(De l’Approche par Objet Pédagogique Interactif à l’Approche par Scénario collaboratif)

·          Une approche des usages pour l’apprentissage collaboratif avec instruments :
l’apports de quelques cadres théoriques portant sur la dimension sociale de l’activité humaine

·          Apprentissage/travail collaboratif en formation d’enseignants 

·          Émotions et interactions en ligne

·          Le pilotage de l’innovation technopédagogique

·          Dialectique conception – usage dans l’élaboration de dispositifs pédagogiques numérisés