Le blog comme outil de partage des connaissances

Publié 25 septembre 2005 par ginettelavigne

« La cognitique personnelle en ligne et son utilisation en recherche. »

Sébastien Paquet de l’université de Montréal est le rédacteur de Seb’s Open Research, document intitulé Personal knowledge publishing and its uses in research. Ce texte a été traduit en français par Dolores Tam, « La cognitique personnelle en ligne et son utilisation en recherche ».

 

Ce document est écrit par M. Paquet dans l’espoir de faire découvrir, aux chercheurs et aux artisans du savoir, une nouvelle forme de communication et de collaboration entre individus. Surtout en ce qui concerne les secteurs où connaissances et innovations jouent des rôles primordiaux.

 

Ce qu’il entend par « La cognitique personnelle en ligne» est, en fait, le rassemblement et la diffusion des connaissances par un outil de publication révolutionnaire qu’est le blog (ou weblog). Il fait quand même la distinction suivante: 

"Je tiens à faire une distinction entre la cognitique personnelle en ligne et le carnet en gestion des connaissances (carnet GC) (en anglais, « k-logging » ou « knowledge logging »). Le carnet GC est le terme le plus général des deux. Il englobe la cognitique personnelle en ligne, qui consiste à publier sur le Web un contenu ouvert à tous, ainsi que la gestion « interne » des connaissances par le cybercarnet, où le partage des savoirs est restreint aux membres d’un organisme et évolue généralement au sein d’un intranet. La distinction est à faire au niveau de l’étendue de la distribution, et non à celui de l’outil en lui-même." [source]

Dans la première section, il décrit ce que sont les blogs et leur impact dans le monde de la communication du Web. Une deuxième section se concentre sur les apports personnels à la cognitique et explique, surtout, comment ces modes de diffusion peuvent faciliter l’émergence de nouvelles communautés du savoir.

 

Il met en perspective les limites de l’outil, il s’agit par contre de l’année 2002. À la vitesse où les blogs évoluent, ces limites sont maintenant dépassées, du moins pour le repérage d’informations, le Web s’organise de plus en plus. Par contre, les limites que Sébastien présente, en ce qui concerne le côté des pratiques habituelles sociales et culturelles des chercheurs, sont sûrement encore valables. Ces changements doivent certainement s’opérer beaucoup plus lentement, il s’agit de changer des habitudes ancrées.

 

Il nous propose en gros, les thèmes suivants :

 

Traduction : Page 1

nResearch.html 

  • Définition des blogs (appelés aussi : weblogs, carnets Web, cybercarnets)
  • Un bref historique avec exemples à l’appui
  • Comment les blogs stimulent et favorisent la qualité?
  • Comment utiliser les blogs?
  • Certains facteurs d’évolution des blogs (syndication et agrégation du contenu)
  • Lectures

 

Traduction : Page 2

archsuite.html

  • Définition et exemples de cognitique personnelle en ligne
  • Comparaison à d’autres formes de partage des connaissances
  • Ses utilisations en recherche
  • Ses limites (année 2002)
  • Lectures suggérées
  • Conclusion

 

N.B. : Le document original « Personal knowledge publishing and its uses in research » de Sébastien Paquet est en anglais.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :